Yoga et Course à Pied

Dernière mise à jour : 28 mars


Yoga et Course à pieds: 2 activités complémentaires ?


YOGA_ESC_EXPERTSPORT_COACHING_BLOG

Il n’y a pas si longtemps proposer la pratique du yoga à un coureur à pied c’était comme proposer une séance de tricot à un combattant de MMA, apparemment des pratiques antinomiques, n’ayant rien à apporter les unes aux autres.




Et pourtant aujourd’hui si on regarde les athlètes de très haut niveaux, et ce dans tous les sports, il est rare de ne pas en croiser un, pratiquant le yoga de façon plus ou moins assidue.


Certes le chemin avant une démocratisation plus large de l’intégration de cette pratique dans les programmes d’entrainement est encore long mais on constate un frémissement avec la présence de plus en plus nombreuses d’articles sur le sujet dans les magazines spécialisés, l’apparition de méthodes, de formations spécifiques sur yoga et course à pied.




Alors pourquoi ce renversement de situation ?

Qu’ont découvert les entraineurs qui avait été si bien caché jusqu’à présent ?






Commençons par la sociologie :


un constat partagé par tous et confirmé par les chiffres, le yoga est de plus en plus présent en France et dans les pays occidentaux. Selon les dernières études de 2021, en 10 ans, la population pratiquant le yoga a augmenté de 300 %. 10,7 millions de Français ont prat

iqué au moins une fois le yoga lors des 3 dernières années. Le yoga reste encore largement pratiqué par les femmes, mais les hommes commencent à s'y faire une place puisqu'ils représentent un peu plus 30 % des pratiquants.


Alors fort de ce constat, il est normal que le yoga irrigue aussi le monde du sport…mais pour y apporter quels bénéfices ?



Yoga et Course à pied : Les bénéfices


TRAIL_ESC_EXPERTSPORTCOACHING_THOMAS PIGOIS

En pratiquant le yoga, on apprend à porter de l’attention à chaque partie du corps, à le ressentir, à s’attarder sur les petits détails de chaque mouvement et aux différentes sensations.

Le yoga apprend aussi à connaître son corps, d’un point de vue anatomique. Les professeurs utilisent souvent le nom des muscles et des os, et expliquent comment tout ça bouge ensemble pour réaliser correctement la posture.

A partir de ce constat il est facile d’en déduire les bénéfices pour le coureur ou le traileur.

Mieux connaitre son corps, ses réactions, ses sensations c’est être en mesure de s’adapter plus rapidement et plus efficacement à un changement physiologique ou biomécanique.

De façon concrète si on est en mesure de détecter, par exemple, qu’avec la fatigue on a tendance à se vouter et à serrer les poings alors on pourra relâcher épaules et mains et se redresser pour conserver une bonne attitude de course. Idem pour la foulée, une prise de conscience de sa foulée et de son efficacité, de la poussée finale, de la poulaine etc…permet d’être plus efficace.

Au-delà de la souplesse, qui est souvent le principal bénéfice pointé par les coureurs le Yoga permet au coureur d’améliorer le contrôle de son souffle (respiration), de sa puissance (gainage), de sa souplesse, de ses ressentis corporels et de son mental.

Les principaux bénéfices sur la course sont :

  • Apprendre à économiser de l’énergie sur chaque foulée !

  • Optimisez votre posture de course pour gagner en efficacité.

  • Gagner en tonicité musculaire dans la globalité du corps.

  • Vivre les sorties running dans la légèreté au lieu de les subir. Souffle Libérer son souffle, placer le relâchement dans l’effort et optimiser les performances !

  • Régénérez votre corps plus rapidement, pour repartir de plus belle

  • Gagner en souplesse articulaire et musculaire pour plus de fluidité dans l’action


Yoga : but, approche, définition


Quel est le but intrinsèque du yoga ?


YOGA_ESC_EXPERTSPORTCOACHING_BLOG

Le mot “YOGA” est défini comme “la mise au repos des mouvements du mental par l’union du corps et de l’esprit”.

Faire du yoga permet de se (re)connecter à son corps. Dans la vie de tous les jours, la quasi-totalité de notre attention est réservée à notre mental, c’est notre tête qui a le monopole. Le reste du corps est presque accessoire. Les sportifs n’échappent pas à cela, le corps n’est qu’un outil dirigé par le mental et doit se plier à sa volonté. Trop souvent les sportifs dissocient totalement le corps et le mental en travaillant l’un et/ou l’autre de façon unitaire. Le yoga va donc permettre de connecter l’esprit (le mental) et le corps afin de pouvoir mettre en place des interactions positives permettant d’améliorer les ressentis et au final d’améliorer le contrôle et les performances de ce duo corps/mental. Tout ceci se fait au travers d’Asanas (postures) qui mettent en jeu, corps, mental et souffle de façon simultanée.


Quel yoga pour la CAP


Tous les yogas se révèlent intéressants, le Hâta Yoga est une bonne façon de commencer mais d’autres plus spécifiques pourront être proposés aux coureurs.

Le Running Yoga© de Pascal JOVER et Bénédicte OPSOMER est une forme de Yoga de l’énergie spécifiquement réfléchie pour les coureurs et leurs particularités physiques et physiologiques. Avec leur expérience, ils mettent au point des séquences de yoga spécifiques (les fameuses « Asanas ») ayant pour but l’optimisation du souffle, la baisse du rythme cardiaque, la correction de la posture, la canalisation de l’énergie, le relâchement dans l’effort, la réduction du stress… « La pratique du running yoga permet de préparer à la fois le corps et l’esprit à une course consciente » avancent-ils encore. Ils ajoutent :

« A l’image du yin et du yang, le yoga et le running se complètent comme une sorte de conjugaison de science et conscience ».

La sérénité et l’équilibre que l’on atteint dans le yoga permettraient aux coureurs, d’atteindre de meilleures performances par l’optimisation de leur potentiel.

« Avec, pour objectif principal, toujours plus de plaisir ! »….et de performance !

Rédigé par Olivier JEAN


151 vues0 commentaire
logo2023rondblanc_performance.png